Archives de tags : microsoft

Les plateformes Cloud sont-elles matures ?

27 mars 2013 Publié par Laissez vos commentaires

Les services Cloud de Google, LinkedIn et Microsoft tombent en panne

Aucune solution information n’est exempte de bogues. Cette dure loi, les utilisateurs de Google, LinkedIn et Microsoft l’ont appris à leurs dépens.
Et d’un. Les utilisateurs de Google Drive (plateforme de stockage Cloud), pendant la période de 6h15 à 9h10 de la matinée auraient tenté en vain de se connecter au service. Ils recevaient des messages d’erreurs du serveur ou alors des temps de téléchargement interminables.
Dans un rapport publié par Google, on peut noter que 33 % des requêtes d’utilisateurs auraient été affectées pendant cette période. La raison majeure évoquée serait un bogue survenu dans le logiciel de gestion du trafic réseau.
Le design réseau de Google intégrant la redondance des serveurs, le trafic réseau a été inégalement réparti entre les serveurs par ce logiciel. Par conséquent, la surcharge générée au niveau de certains serveurs de l’architecture a poussé ces derniers à traiter moins vite les requêtes utilisateurs, d’où les temps de chargement interminables observés.
De deux. « Le sceptre de cette malédiction » s’est également abattu sur LinkedIn. Les utilisateurs du réseau social professionnel populaire ont également subi les mêmes symptômes que ceux de Google. Temps de téléchargement long, ou absence de réponse du serveur. Par contre, aucun communiqué officiel n’a été fait ici comme dans celui de Google.
Et de trois. Les utilisateurs de Microsoft Hotmail et Outlook ont fait également les frais de ce phénomène. Selon le rapport officiel, une mise à jour du firmware des équipements présents dans le « bloc cœur de réseau de leur Datacenter » aurait mal tourné, provoquant une élévation de température. Cette élévation de température aurait provoqué l’activation automatique de certaines mesures de protection à l’origine de tous les troubles observés par les utilisateurs.
Les entreprises se tournent de plus en plus vers les plateformes Cloud. Le cabinet Gartner prédit que le marché du Cloud public devrait passer de 91 milliards de dollars à 207 milliards de dollars d’ici 2016.
Sauf qu’actuellement, pratiquement aucune plateforme n’offre une garantie de disponibilité sûre. Symantec avait prédit que « les pannes des services de cloud computing vont augmenter considérablement en 2013 ».
Cela laisse-t-il penser que le Cloud manque encore de maturité ?

Sources : GoogleMicrosoft

Au tour de Microsoft d’être piraté

24 février 2013 Publié par Laissez vos commentaires

Après Apple, Facebook, Twitter, le New York Times ou le Wall Street Journal, le groupe informatique américain Microsoft a affirmé à son tour avoir été victime d’une attaque informatique similaire.

Microsoft a été victime du même piratage qu'Apple, Facebooc & Co.

Microsoft a été victime du même piratage qu’Apple, Facebooc & Co.
Image: Keystone

« Comme l’ont signalé Facebook et Apple, Microsoft peut confirmer que nous avons récemment expérimenté une intrusion similaire », a déclaré Matt Thomlinson, un haut responsable de la sécurité chez Microsoft, dans un message publié sur son blog.

« Au cours de notre enquête, nous avons trouvé un petit nombre d’ordinateurs, dont certains dans nos unités de Mac, qui étaient infectés par un logiciel malveillant utilisant des technologies similaires à celles décrites par les autres sociétés », a-t-il poursuivi.

Malgré l’absence de preuve d’un vol de données, l’enquête se poursuit, a ajouté M. Thomlinson.

Faille dans Java

« Ce type de cyberattaque n’est pas une surprise pour Microsoft et les autres sociétés qui sont aux prises avec des adversaires déterminés et tenaces », a-t-il souligné. Apple a également déclaré mardi avoir subi une attaque, assurant aussi n’avoir « pas de preuve » que des données lui aient été dérobées.

Il avait précisé que le logiciel malveillant avait « été répandu par l’intermédiaire d’un site internet pour des développeurs de logiciels » et a utilisé « une vulnérabilité dans le logiciel Java pour les navigateurs internet ».

Le réseau social Facebook avait déjà indiqué la semaine dernière que cette vulnérabilité de Java, un logiciel commercialisé par le groupe Oracle, avait été utilisée par des pirates pour commettre une attaque « sophistiquée » contre lui par l’intermédiaire du site contaminé d’un développeur d’applications.

Un autre réseau social, Twitter, avait aussi mis en garde contre Java en annonçant le 2 février qu’environ 250.000 de ses utilisateurs avaient été victimes de pirates informatiques « sophistiqués ».

La Chine pointée du doigt

La même semaine, les quotidiens américains New York Times et Wall Street Journalavaient rapporté que leurs ordinateurs et systèmes informatiques avaient subi des cyber-attaques, pointant du doigt le gouvernement chinois.

Les soupçons pesant sur la Chine ont été ravivés cette semaine avec la publication d’un rapport d’une société de sécurité américaine qui accuse l’armée chinoise de piratages informatiques visant des entreprises de presse, des sociétés privées et des agences gouvernementales aux Etats-Unis.

Ces allégations ont été démenties avec vigueur par le gouvernement chinois qui peine toutefois à convaincre les experts du secteur.

(afp/Newsnet)

Scroogled : Microsoft remet le couvert

7 février 2013 Publié par Laissez vos commentaires

Il y a quelques mois, Microsoft avait déjà attaqué Google via une campagne intitulée Scroogled,égratignant la firme de Mountain View sur le commerce en ligne. Aujourd’hui, Microsoft remet ça, enattaquant cette fois Gmail.

Screenshot_4

Dans ces campagnes diffusées sur la chaîne YouTube de Microsoft, la firme de Redmond vante les mérites d’Outlook en taclant Gmail. Si l’on en croit les dires de la boîte de Steve Ballmer, Google scrute chaque mot de vos emails, professionnels ou privés, pour placer leur publicité.

Un système devant lequel Microsoft dit NON. Selon la publicité, Outlook ne scrute pas vos messages, laissant votre vie privée tranquille. Enfin, en théorie, puisque le Wall Street Journal pointe du doigt des pratiques similaires de Microsoft sur sa boite mail. Certes, ce ne sont pas les messages qui sont espionnés, mais les profils utilisateurs pour une pub ciblée. Un résultat similaire au final pour l’utilisateur, mais pas pour Microsoft.

Apple, Facebook, Google, Microsoft and others join forces to launch new Web standards resource

8 octobre 2012 Publié par Laissez vos commentaires

In an attempt to create the “definitive resource” for all open Web technologies, Apple, Adobe, Facebook, Google, HP, Microsoft, Mozilla, Nokia, and Opera have joined the W3C to launch a new website called ‘Web Platform

The new website will serve a a single source of relevant, up-to-date and quality information on the latest HTML5, CSS3, and other Web standards, offering tips on web development and best practises for the technologies.

According to the W3C, the website will also display the status of a particular technology’s standardisation and cross-browser implementation.

Screen Shot 2012 10 08 at 15.48.14 520x299 Apple, Facebook, Google, Microsoft and others join forces to launch new Web standards resource

The site exists as a Wiki, allowing employees representing each of the member companies to add their own updates and to contribute to the site. The project has been funded and has a team dedicated to ensuring it is well maintained (the W3C serves as the website’s curator).

Users can interact on the forums or discuss their projects and coding tips on the site’s dedicated IRC channel.

All documents posted to the Web Platform website are licensed under creative commons. While the initial content is provided by the member companies, website visitors are encouraged to share code examples, tips and tricks or any other relevant information using the Wiki.

As Adobe puts it: “It is now up to the web community to help create and maintain the most comprehensive and authoritative reference for web technologies. So, go check it out and start contributing. Document the web!”

Image Credit: Robert Agthe/Flickr

Outlook.com dépasse le million d’inscrits en 6 heures

1 août 2012 Publié par Laissez vos commentaires

Outlook.com, c’est le nouveau service de messagerie dans le cloud lancé par Microsoft. Le remplaçant de Hotmail a effectué une entrée fracassante sur le web hier, puisqu’en l’espace de 6 heures seulement, Outlook.com a dépassé le million d’inscrits ! Preuve en est que Hotmail attire encore de nombreux utilisateurs, désireux de migrer vers la dernière plateforme de Redmond.

Le temps d’accès aux serveurs semble d’ailleurs particulièrement lent aujourd’hui… La rançon du succès, en somme. Quelques bourdes viennent néanmoins noircir ce tableau idyllique de téléchargements : Microsoft aurait ainsi oublié de réserver des adresses sensibles, dont l’utilisation pourrait mener à une usurpation d’identité : steveballmer@outlook.com (CEO de Microsoft) , gates@outlook.com (fondateur de Microsoft), donotreply@outlook.com et admin@outlook.com font notamment partie de ces emails. Attention : si vous recevez un mail de Ballmer vous informant que vos parts chez Microsoft s’élèvent à 20 millions de dollars, restez prudents…

Un site australien d’e-commerce lance une taxe sur IE 7

14 juin 2012 Publié par Laissez vos commentaires
Ruslan Kogan est un entrepreneur à succès en Australie. Son site de vente d’appareils high-tech kogan.com est incontournable pour qui désire se procurer des produits à des prix compétitifs. L’homme est également connu pour ne pas garder sa langue dans sa poche quand quelque chose lui déplaît.
Hier, mercredi 13 juin 2012, le blog de la société a tout bonnement annoncé l’introduction d’une taxe spéciale pour les clients qui utilisaient encore l’antique version 7 d’Internet Explorer. Elle s’applique sur l’ensemble des produits en vente sur le site et à une hauteur de… 6,8 % !

Le dirigeant se justifie en expliquant que le développement et l’adaptation des pages Web du site pour le navigateur vieux de six ans prennent un temps fou à ses équipes et coûtent un argent monstre, alors qu’il pourrait les consacrer ailleurs… Il ajoute par ailleurs que cette taxe n’est pas une croisade anti-Microsoft. Elle aura en tout cas créé le buzz…
source: 01.net