Archives de tags : ecommerce

Google lance le label « Marchands de confiance » en France

31 octobre 2013 Publié par 1 Commentaire

La confiance est au centre de la relation entre e-commerçant et internaute-client. Ce dernier peut faire son choix en effectuant ses achats sur des sites de renom ou faire confiance à un site labellisé pour sa qualité de service et/ou sa sécurité.

Ces labels sont déjà nombreux (Trusted Shops…) mais Google entend également apporter sa pierre à l’édifice avec sa propre approche baptisée ‘Marchands de confiance’.

Après un lancement aux Etats-Unis, le moteur lance ce label en France, d’abord en test auprès de 5 enseignes : Spartoo.com, Shoes.fr, Maisondumonde.com, Tati.fr et Wanimo.com. Après les premiers retours, le principe sera étendu à tous les cybermarchands en 2014 (ceux qui réalisent au moins 200 commandes par mois, un chiffre susceptible d’évoluer).

Google joue les intermédiaires

Concrètement, ce label se présente sous la forme d’un badge affiché sur la homepage du marchand en ligne.

En passant la souris sur ce badge, l’internaute accède à diverses informations censées illustrer la qualité de service et les performances du site (voir image) : pourcentage de commandes livrées sans problèmes, temps moyen pour préparer une commande, respect des délais, résolution de problèmes… D’autres informations pourront être affichées, le but étant toujours d’informer au mieux l’acheteur.

Mais Google va plus loin que le simple label en proposant par ailleurs une protection gratuite de l’achat. Au moment de la validation de la commande, l’acheteur peut s’il le souhaite activer cette protection qui est validée par mail.

En cas de problème avec le marchand, et si celui-ci fait le mort, l’internaute peut alors accéder à une interface de contact dédiée qui permet à Google de jouer les intermédiaires.  Le moteur promet alors une aide et même, dans certains cas précis, un remboursement de l’achat pouvant aller jusqu’à 1000 euros.

Cette nouvelle offensive de Google dans l’univers du e-commerce (où il est déjà très puissant avec les liens sponsorisés) pose néanmoins quelques questions :

-Comment seront vérifiées les informations de qualité de service affichées dans le badge ?

Le label ‘Marchands de Confiance’ sera ouvert à tous, comment être alors sûr de la véracité des informations ? Google explique que la fiabilité des données sera régulièrement vérifiée. De manière automatique en recoupant les données avec les transporteurs par exemple et manuelle en effectuant des commandes. En cas de manquement, le badge pourra être retiré.

-Un risque d’être submergé de demandes d’aide pour Google ?

En se basant sur les résultats du dispositif aux Etats-Unis, Google assure que la très grande majorité des problèmes se règle directement entre l’internaute et le marchand, Google n’intervenant que dans de très rares cas, ce qui a débouché sur très peu de remboursements.

-Un label de plus, quel intérêt pour le e-commerçant ?

Google souligne que ce label permet de mieux valoriser le marchand à travers les données concrètes qu’il partage. L’information est alors une valeur ajoutée qui illustre la qualité offerte par le vendeur et qui rassure l’acheteur.

De façon plus pragmatique, Google promet une meilleure fidélisation de l’internaute et surtout un taux de conversion amélioré. Aux Etats-Unis, les marchands partenaires avancent des taux en amélioration de 0,1% à 9,6% et des hausses moyennes des commandes allant jusqu’à 6%.

-Quid des données personnelles des acheteurs ?

Le moteur
assure que là n’est pas son objectif. Si l’internaute active la
protection d’achat, il devra bien entrer une adresse mail qui sera
logiquement conservée par Google. Si l’acheteur demande l’aide de Google pour un contentieux, un compte Google sera alors obligatoire.

Source ZDnet

Le shopping en magasin plébiscité

13 mai 2013 Publié par Laissez vos commentaires
D’après un sondage Ipsos, 72% des Français déclarent préférer faire leur shopping en magasin plutôt que sur Internet. Malgré l’essor de l’e-commerce, 95% des sondés déclarent acheter souvent ou systématiquement dans le point de vente, surtout pour l’alimentation (89%) et les vêtements (60%). Même les produits culturels, qui figurent pourtant en tête des produits achetés en ligne (28%), restent majoritairement acquis en magasins (40%). Premier atout des boutiques pour les sondés: le côté vivant et la dimension humaine, cités par respectivement 92% et 91% des personnes interrogées, juste devant la qualité de l’accueil (88%). L’autre atout du magasin est la possibilité de pouvoir toucher et essayer les produits avant d’acheter (78%). Enfin, les lieux de vente permettent de se laisser davantage surprendre (71%) et de découvrir les dernières innovations, favorisant les achats plaisir et d’impulsion, qui sont deux fois plus nombreux dans les magasins que sur Internet.

Source : Stratégies

Soldes d’hiver : tendance réseaux sociaux

14 janvier 2013 Publié par 1 Commentaire

D’après la Fédération du e-commerce et de la vente à distance ( Fevad ), 22 % des internautes vont utiliser les réseaux sociaux dans le cadre des soldes d’hiver.

ecommerceCe sera peut-être la tendance des soldes d’hiver qui débutent mercredi. Une étude Fevad/CSA révèle la  » montée en puissance des réseaux sociaux  » auprès des cybersoldeurs. Les internautes sont ainsi 22 % à avoir l’intention d’utiliser les réseaux sociaux pour les soldes d’hiver.

Il s’agira pour 17 % de partager les bons plans, tandis que 6 % envisagent d’acheter directement des produits en soldes via Facebook. Cette tendance est particulièrement marquée chez les 18-35 ans.

De manière plus globale, 66 % des internautes ont l’intention de passer par Internet pour les soldes d’hiver, et 80 % d’entre eux ont formulé une intention d’achat. Les cybersoldes se feront principalement derrière un écran d’ordinateur ( 75 % ), avec le téléphone mobile ( 21 % ) et via une tablette ( 13 % ).

En moyenne, les internautes devraient dépenser 187 € pour leurs achats en soldes. Les hommes devraient dépenser plus ( 228 € ) que les femmes ( 150 € ). Une différence qui s’explique par un choix masculin plus porté sur des produits techniques que sur l’habillement.

N.B : étude réalisée en ligne du 2 au 4 janvier 2012 auprès d’un échantillon représentatif de 1 010 internautes français de 18-75 ans.

Source : Génération-NT

E-commerce: Twitter génère du trafic et des ventes [étude]

30 novembre 2012 Publié par Laissez vos commentaires

Twitter apporte du trafic et des ventes aux sites e-commerce a annoncé Compete sur son blog d’entreprise. L’annonce contredit l’étude de Forrester Research qui affirmait l’inefficacité des réseaux sociaux en e-commerce.  

Ce que dit Compete est loin d’être une vulgaire opinion, l’affirmation est basée sur une étude menée aux États-Unis. L’agence américaine a observé le comportement de 2 600 consommateurs sur Internet qui ont vu passer des tweets d’e-commerçants entre Août et mi-Octobre 2012. L’objectif de l’étude était de mesurer l’influence de Twitter sur le comportement des consommateurs.

L’influence de Twitter sur les consommateurs

Site e-commerce visité après avoir vu passer le tweet

Ci-dessus: 95% des utilisateurs de Twitter qui ont vu passer les tweets commerciaux sont allés visiter la boutique en ligne. C’est 5 points de plus par rapport aux utilisateurs d’Internet (90%).

Achat en ligne réalisé après avoir vu passer le tweet

Ci-dessus: 39% des utilisateurs de Twitter qui ont vu passer les tweets commerciaux étaient plus susceptibles de réaliser un achat en ligne, soit 12 points de plus que les utilisateurs d’Internet en général.

L’étude ne tient pas compte de l’activité des smartphones et des tablettes tactiles. Compete s’est concentré uniquement sur la plateforme Twitter.com, les applications tierces n’ont pas été comptées dans l’étude. Toutes les boutiques en ligne sont concernées par l’étude, il y en a plus de 700 au total, de la plus petite à la plus grande comme Amazon ou Nike.

Les réseaux sociaux peu efficaces en e-commerce ?

Deux mois avant, Forrester Research annonçait dans une étude que les réseaux sociaux étaient peu efficaces dans la vente en ligne. Qui croire entre Forrester et Compete ?

Source : Ya Graphic

E-commerce : Magento et PrestaShop gagnent en popularité

7 novembre 2012 Publié par Laissez vos commentaires

La dernière édition de l’enquête e-commerce de Meanbee montrent une progression de la part de marché de Magento, mais aussi de PrestaShop en octobre.

Alexa, fournisseur de solutions d’analyse de trafic et d’audience Web appartenant à Amazon, publie des classements sur les sites les plus fréquentés dans le monde. En se basant sur cette source de données, la société Meanbee, spécialisée dans les développements autour de Magento, a mis au point une technique pour identifier les plates-formes techniques et en particulier d’e-commerce utilisées par les sites Web les plus fréquentés. Avec, pour objectif de détecter par la même occasion le type précis de solution qu’ils utilisent.

Dans la dernière édition de son enquête e-commerce – publiée tous les 6 mois depuis 2 ans – Meanbee a pu ainsi déterminer l’existence de 35 218 sites e-commerce sur le million de sites Web les plus visités au monde. Parmi eux, 23% tournent ainsi sur Magento, contre 12,9% sur Zen Cart, 10,4% sur VirtueMart, 8,2% sur osCommerce et 7,4% sur PrestaShop (voir graphique ci-dessous).

Par rapport à l’année dernière, on observe de fortes progressions, en particulier pour Magento qui gagne deux points par rapport à octobre 2011 et pour PrestaShop (+1,7 point), mais aussi pour OpenCart (+2,2 points), dont la part de marché reste toutefois moins importante que celle de PrestaShop (5% versus 7,4%).

A l’inverse, certaines solutions sont en recul : osCommerce voit sa part de marché glisser de 8,8% à 8,2%, celle de Volusion passer de 4,4% à 3,1% ou encore Yahoo! Stores (3% contre 3,7% l’année dernière).

Meanbee a également effectué une analyse portant cette fois sur les 100 000 sites Web les plus fréquentés. Parmi eux, ce sont cette fois 1 623 sites e-commerce qui ont été identifiés dont 24,8% tournant sur Magento, 11,2% sur IBM Websphere, 8% sur ATG, 5,2% sur Zen Cart et VirtueMart ou encore 5,1% pour osCommerce, 5% pour Actinic ou encore 4,4% pour Demandware et 3,3% pour Yahoo! Stores.
 

 

E-Commerce : succès des marinières sur eBay grâce à Arnaud Montebourg

29 octobre 2012 Publié par 1 Commentaire

Arnaud Montebourg en marinière Armor Lux pour prôner l’achat de produits français, un robot ménager dans la main…

 Pas de doute : le ministre du Redressement productif n’hésite pas à se mouiller pour défendre son credo : « Achetez français ».

Cet affichage ministériel en « une » du Parisien Magasine fait du buzz sur Internet.

Les boutiques Armor Lux – les fabricants français de ladite marinière (et non d’une barboteuse comme l’a décrite Jean-François Copé) – ont enregistré un accroissement spectaculaire de leurs ventes : +75% depuis le week-end dernier.

Le Parisien, pas peu fier de son coup médiatique, a même ajouté que le stand des Galeries Lafayette s’était retrouvé rapidement en rupture de stock !

Et le e-commerce, représenté par eBay.fr, ne déroge pas à la règle… Bien au contraire avec un +112%**

Ainsi, alors que 48 marinières ont été vendues en moyenne au cours des week-ends de septembre et octobre, le week-end dernier a enregistré la vente de 102 marinières, soit un taux de vente qui a plus que doublé sur eBay.fr.

Pas tous des marins les clients, ou alors d’eau douce…

mariniere armor lux

mariniere armor lux