Qwant : moteur de recherche français à la sauce sociale

février 17, 2013 6:55 Publié par Laissez vos commentaires

En choisissant de communiquer sur le lancement de son moteur de recherche, Qwant s’est placé dans les traces de Google. Pas pour bénéficier de l’aspiration du géant, mais pour souligner deux choses : il sera au même niveau, et a la capacité de le dépasser.

Le communiqué de presse a été envoyé hier aux rédactions et n’était a priori attendu de personne. Mais le plus étonnant, c’est que Qwant ne fait mention que très discrètement d’une information pourtant diffusée partout : il est français.

Tour d’horizon du moteur

Sur l’interface comme sur la forme, Qwant n’est pas très éloigné de Google. Même jeu de couleurs sur le nom du moteur, même interface épurée : le logo et un champ de recherche. Mais Qwant a un atout de taille : il est capable de chercher à partir de différentes sources, et d’identifier ces sources précisément dans les résultats de recherche.

Lors d’une requête, une page se dévoile avec plusieurs onglets. Sous le premier, baptisé « Classic » et affiché par défaut, on retrouve une sélection d’images liées à la recherche et cinq colonnes : Web pour les résultats habituels ; Live pour les derniers résultats rencontrés ; Qnowledge Graph qui doit visiblement, à terme, proposer un moteur sémantique ; Social, avec les résultats des réseaux sociaux ; et Shopping, qu’on ne prendra pas la peine de décrire.

Le second onglet présente les mêmes résultats sous forme de mosaïque – il s’appelle d’ailleurs Mosaic – et permet de mixer les mêmes sources avec une représentation par couleur. On ne connait pas les modalités de mise en avant particulière pour chaque résultat, mais le jeu de présentation par blocs colorés est plutôt réussi.

Enfin, le troisième et le quatrième onglets affichent respectivement des résultats parmi les différents médias disponibles (photos et vidéos, l’onglet « Media »), et correspondant à des profils de personnes ou organisations (l’onglet « People »).

Au final, si l’interface de recherche n’est pas éloignée de Google, Qwant pourrait trouver son public grâce à des sources présentées de façon pertinente et originale. On pourra regretter que le moteur n’est pas très progressiste sur le pistage des internautes, à la différence de DuckDuckGo par exemple.

L’oncle d’Amérique ?

Mais là où le projet est intéressant, c’est évidemment par sa présentation. Des concurrents à Google, on en connait. Y compris des Français ou Européens. Qui ont généralement explosé en vol. Il faut en effet rappeler que le géant de Mountain View a une part de marché de 90% en France… Mais Qwant semble avoir appris quelques leçons des échecs de ses prédécesseurs.

D’abord, PC Inpact nous apprend que le projet a été développé en secret pendant 2 ans. De quoi ouvrir une version bêta (tiens, tiens…) mondiale dès le jour du lancement. Car s’il est français d’origine, Qwant ne s’en vante pas vraiment, et est disponible dans 15 langues dès aujourd’hui.

« Qwant est une société française basée à Paris », nous dit quand même le communiqué… Dans sa dernière ligne. Pas forcément une volonté de le cacher a priori, mais le moteur affiche tout de même la couleur : il se veut un service international, à la hauteur des rivaux américains.

Voir aussi cette interview du directeur de la publication de Qwant, Jean-Manuel Rozan, au Buzz Média Orange-Le Figaro :

Tags : ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par l2_admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *