Les plateformes Cloud sont-elles matures ?

mars 27, 2013 3:08 Publié par Laissez vos commentaires

Les services Cloud de Google, LinkedIn et Microsoft tombent en panne

Aucune solution information n’est exempte de bogues. Cette dure loi, les utilisateurs de Google, LinkedIn et Microsoft l’ont appris à leurs dépens.
Et d’un. Les utilisateurs de Google Drive (plateforme de stockage Cloud), pendant la période de 6h15 à 9h10 de la matinée auraient tenté en vain de se connecter au service. Ils recevaient des messages d’erreurs du serveur ou alors des temps de téléchargement interminables.
Dans un rapport publié par Google, on peut noter que 33 % des requêtes d’utilisateurs auraient été affectées pendant cette période. La raison majeure évoquée serait un bogue survenu dans le logiciel de gestion du trafic réseau.
Le design réseau de Google intégrant la redondance des serveurs, le trafic réseau a été inégalement réparti entre les serveurs par ce logiciel. Par conséquent, la surcharge générée au niveau de certains serveurs de l’architecture a poussé ces derniers à traiter moins vite les requêtes utilisateurs, d’où les temps de chargement interminables observés.
De deux. « Le sceptre de cette malédiction » s’est également abattu sur LinkedIn. Les utilisateurs du réseau social professionnel populaire ont également subi les mêmes symptômes que ceux de Google. Temps de téléchargement long, ou absence de réponse du serveur. Par contre, aucun communiqué officiel n’a été fait ici comme dans celui de Google.
Et de trois. Les utilisateurs de Microsoft Hotmail et Outlook ont fait également les frais de ce phénomène. Selon le rapport officiel, une mise à jour du firmware des équipements présents dans le « bloc cœur de réseau de leur Datacenter » aurait mal tourné, provoquant une élévation de température. Cette élévation de température aurait provoqué l’activation automatique de certaines mesures de protection à l’origine de tous les troubles observés par les utilisateurs.
Les entreprises se tournent de plus en plus vers les plateformes Cloud. Le cabinet Gartner prédit que le marché du Cloud public devrait passer de 91 milliards de dollars à 207 milliards de dollars d’ici 2016.
Sauf qu’actuellement, pratiquement aucune plateforme n’offre une garantie de disponibilité sûre. Symantec avait prédit que « les pannes des services de cloud computing vont augmenter considérablement en 2013 ».
Cela laisse-t-il penser que le Cloud manque encore de maturité ?

Sources : GoogleMicrosoft

Tags : , ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par l2_admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *