Archives

Kadi Kanta inspire la créativité des femmes et des filles

21 juin 2012 Publié par Laissez vos commentaires

 Kadi Kanta c’est d’abord l’envie de voyager et de ramener les soleils d’ailleurs…

L’élégance bohème des femmes et des filles…

Les objets, les bijoux, les accessoires, les curiosités glanées sur les chemins…

L’envie de couleurs et de matières riches de sens et d’éthique…

Le Khadi… belle qualité de coton indien…

La découverte de techniques artistiques ancestrales…

Le Kantha… travail de broderies fines…

Le partage d’histoires, de voyages…

L’autenthique…

En fait, c’est presque un art de vivre…

Visitez la boutique en ligne …

Watt 4 you – Diffuseur d’informations culturelles et de loisirs

20 juin 2012 Publié par Laissez vos commentaires

Vous avez du voir leurs présentoirs dans de nombreux lieux culturels et festifs marseillais, vous avez aussi du les voir distribuer des flyers à l’entrée des spectacles , vous avez peut-être déjà eu à faire avec eux.

Eux, c’est Sigrid et Jean, les responsables de l’agence Watt 4 You (prononcez le 4 en anglais). Leur spécialité c’est diffuser vos informations culturelles et de loisirs dans la région. Alors si vous avez un spectacle ou un événement à promouvoir, c’est par eux qu’il faut passer. Ils connaissent la région comme leurs poches, ont un réseau de diffusion étendu et gèrent une équipe dynamique qui se décarcassera pour vous.
Et leurs nombreux clients et partenaires ne vous diront pas le contraire.

Cette année, ils ont développé Blog4you, un agenda culturel très exhaustif sur tout ce qui se passe dans le coin et si vous avez un smartphone, il y a l’appli qui va avec.

Evolution du comportement des internautes

20 juin 2012 Publié par Laissez vos commentaires
Evolution du comportement des internautes

Sur le web, les internautes font l’objet de toutes les prévenances. Destinataires pressés et prospects privilégiés des produits et contenus informatifs des sites, réseaux sociaux, blogs… ils sont choyés, chouchoutés (parfois même !) sans le vouloir. Ainsi, les webmarketeurs, les rédacteurs web, les graphistes et autres développeurs web doivent sans cesse déborder d’imagination, de créativité, et mettre en œuvre des stratégies pour captiver, accrocher et comprendre le comportement des internautes afin de les  fidéliser…

En retour, comme un feedback, les internautes développent des aptitudes sans pareilles et, leur comportement fascine et surprend même les programmeurs et observateurs les plus avertis. Ce qui donne lieu à maintes analyses et fait d’eux des experts à part entière, mais aussi de véritables diffuseurs de l’information.

Des experts à part entière

Le comportement des internautes préoccupe tous les professionnels du web. Anticiper, prévoir ou répondre fidèlement à leurs attentes constitue l’enjeu réel.

  •   Rendre les moteurs de recherche plus performants afin qu’ils puissent répondre efficacement et rapidement aux requêtes « naturelles » qui leur parviennent ;
  •   Créer un produit susceptible d’accrocher le plus grand nombre de personnes et augmenter la notoriété et la visibilité de son site web ;
  •  Mettre en ligne une information capable d’être partagée en un temps record et le plus longtemps possible ;
  •  Fidéliser la clientèle autour d’un produit, d’une marque.

Voilà autant d’attentions prises à l’égard des internautes. Mais, qu’est ce qui fait d’eux des experts ?

1. Une grande habilité face aux moteurs de recherche, aux réseaux sociaux et aux autres outils du web

Au-delà du rôle important que jouent les moteurs de recherche pour apporter la meilleure réponse qui soit aux requêtes qui leur sont adressées, on ne peut nier qu’à force de se servir de ces outils, les internautes ont développé une certaine aisance.

L’expérimentation « participative » des moteurs de recherche, des blogs, et réseaux sociaux au quotidien peut à bien des égards conduire à l’acquisition d’une expérience et d’une maitrise certaine. Sur les moteurs de recherche par exemple, après avoir plusieurs fois saisi des mots génériques, on se rend très vite compte que pour une meilleure réponse, la saisie d’un mot spécifique est essentielle.

« Je me rappelle encore les premiers pas d’une amie sur Facebook, elle voulait y ajouter une photo et déposer une vidéo. Mal lui en a pris, malgré l’aisance apparente qu’il y’a à ajouter une photo via ce réseau social à la mode. Quelque temps après, en faisant un tour sur sa page, surement après plusieurs essais, je découvre plein de photos et de vidéos. Il est évident qu’elle a compris comment ça fonctionne maintenant »

En effet, comme l’illustre le code d’Edgard Dale sur l’image ci-dessous, plus on expérimente, mieux on retientet, difficile d’oublier après, à condition de renouveler l’expérience. Or, en utilisant les moteurs de recherche et en participant sur les réseaux sociaux, l’expérience est sans cesse répétée et  renouvelée

Cône-de-Dale pour comprendre le comportement des internautes

2. Ils ne rentrent jamais les mains vides

Qu’il s’agisse d’une marque, d’un évènement, d’une personne célèbre, d’un site, d’une photo, en bref d’une information, les internautes ne rentrent jamais les mains vides. En effet, le processus est simple, l’on recherche ce que l’on n’a pas ou que l’on connait vaguement, quelque chose qu’on a  vu ou entendu,  et que l’on aimerait avoir ou confirmer via le web. Ainsi, s’il est parfois difficile (pas impossible !) de trouver exactement ce que l’on recherche sur internet deux options sont possibles dans un tel cas : soit l’on trouve quelque chose de semblable ou d’équivalent à ce que l’on cherche, soit l’on développera des astuces pour parvenir à une recherche plus ciblée et efficace la prochaine fois. C’est juste une question de mots clés qui peuvent être génériques ou spécifiques selon la requête, me direz-vous alors… Mais, on est toujours à se demander comment les internautes utilisent les moteurs de recherche ?

L’internaute est le seul à savoir ce qu’il recherche réellement. À l’image du petit poucet, il mettra tout en œuvre pour retourner à la maison avec une information qui lui sera utile à l’immédiat ou pour la prochaine fois.

De véritables diffuseurs de l’information

Le partage d’une information est fonction de sa pertinence aux yeux de l’internaute et de l’aisance qu’il y’a à la diffuser par quelque support que ce soit. Les informations ne sont pas diffusées et partagées de la même manière et à la même fréquence sur les réseaux sociaux et sur les autres espaces ou plateformes web.

Une fois l’information mise en ligne, elle peut être  diffusée et partagée facilement grâce à quelques « likes » « tweets » et / ou « clics » sur le lien d’une information (photo, vidéo, article…) pour créer une longue traine susceptible de créer un véritable buzz.

En bref

  • Au-delà des services de messagerie (emailing), l’information se partage plus et rapidement via les réseaux sociaux ;
  • Les internautes développent une certaine souplesse d’adaptation quant au fonctionnement et à l’utilisation des moteurs de recherche, aux règles de participation sur les forums, au maniement des réseaux sociaux, et  à la gestion des blogs ;
  • Leur présence et leur activité sur ces plateformes augmentent et occupent une place importante, voire normale dans leur vie au quotidien.

 

source : webmarketing & com

Évènement #leweb12 à Londres, top départ !

20 juin 2012 Publié par Laissez vos commentaires

L’évènement LeWeb s’est déplacé à Londres pour son édition 2012, la ville où auront lieu les fameux Jeux Olympiques. Aucun rapport ? Pourtant, LeWeb est bel et bien une compétition où s’affrontent les meilleures start-ups, où se montrent les meilleurs conférenciers et acteurs du web à l’heure actuelle.

Comme toujours, Loïc Le Meur, créateur de l’évènement, a lui-même ouvert le bal, en dévoilant le thème de la conférence de Londres « Faster than real time ». Ce dernier explique immédiatement ce choix en affirmant que, pour lui, ”ça signifie que les données sont partout – tous les appareils collectent des données, qui sont streamées, redistribuées vers des applications, qui elles-mêmes permettent de calculer quels évènements vont se produire. » et d’ajouter  »C’est comme si l’on révélait en temps réel des informations cachées en temps normal. Combien d’amis à vous sont ici à LeWeb, y a-t-il un hôtel à proximité, etc. »

Retrouvez plus de contenu sur LE WEB 12 sur http://live.orange.com/en

Une version 4.0 pour le moteur Unity afin de viser les titres AAA

18 juin 2012 Publié par Laissez vos commentaires

C’est une évidence, le jeu en ligne sur navigateur Web est ne plein essor : les titres sur navigateur sont de plus en plus nombreux, de plus en plus évolués technologiquement et nombre d’entre eux utilise par exemple le moteur Unity3D (un moteur graphique permettant de concevoir des espaces virtuels en 3D accessibles depuis un navigateur grâce à un plug-in).
Disponible à la fois en version simplifiée (gratuite, pour les apprentis développeurs) et en version professionnelle (payante, offrant plus d’options), le moteur Unity est largement utilisé dans l’industrie du jeu et revendique déjà un million d’utilisateurs inscrits.

Et à en croire David Helgason, CEO du studio Unity qui se confie à Gamasutra, le moteur s’apprête à dévoiler sa version 4, plus puissante, mieux optimisée et surtout destinée à concevoir des titres « AAA » (d’envergure et à gros budget) sur navigateur.
En vrac, ce Unity 4.0 promet des « performances super hautes », intégrant une meilleure gestion des particules, des effets de lumières et des ombres, des textures en 3D, des collisions et des obstacles dynamiques, mais aussi une meilleure intégration de Flash, le support de DirectX 11 ou encore l’ajout de la suite Mecanim (un outil dédié aux animations, intégrant une bibliothèque de mouvements disponibles dès le lancement et devant faciliter le développement des jeux).

Les spécificités techniques de la bête seront présentées et illustrées en détails en août prochain à Amsterdam lors de la Unite 12 (le cycle de conférences annuels du studio). D’ici là, on retiendra sans doute que les frontières technologiques entre jeux « client base » et « web games » sont de plus en plus ténus et que la seconde catégorie permet un développement toujours plus simple et rapide. Or on sait que c’est le principal enjeu du caractère évolutif des jeux en ligne (une équipe de développement peut concevoir des mises à jour presque aussi vite que le contenu est consommé par les joueurs). De quoi faciliter la création d’univers toujours plus évolutifs à l’avenir ? Peut-être.

source : jeuxonline.info